Tisseur de récits

Un nouvel Avignon approche…

Après l’annulation de l’année passée, je suis curieux de retrouver l’ambiance festivalière. Sera-t-elle différente ? Probablement. Tout change en permanence et nous l’oublions si souvent.
Les deux dernières années m’ont permis de murir un projet depuis longtemps rêvé. Dire Prévert, Prévert le rebelle, Prévert l’insoumis et non le poète officiel et consensuel dont le nom est utilisé pour nommer les collèges. Les temps doivent y être pour quelque chose.

Ce sera à La Maison de La Parole comme d’habitude, mon lieu préféré. Et ça s’appelle Prévert mords ou vif

Et c’est ici